Vaccin vivant contre le zona ZVL

Qu’est-ce que c’est le zona?

Le zona (également appelé herpès zoster) est une éruption cutanée douloureuse, souvent accompagnée de cloques. Le zona est causé par le virus varicelle-zona, le même que celui qui provoque la varicelle. Après avoir contracté la varicelle, le virus reste dans votre corps et peut causer le zona plus tard dans la vie.

Le zona n’est pas contagieux. Il est néanmoins possible, à son contact, de contracter la varicelle si on ne l’a jamais eu ou si l’on n’a pas été vacciné.

Une éruption de zona apparaît habituellement sur un côté du visage ou du corps et guérit dans les 2 à 4 semaines qui suivent. Son symptôme principal est la douleur, qui peut être sévère. Les autres symptômes peuvent inclure:

  • fièvre
  • maux de tête
  • frissons et maux d’estomac.

Dans de très rares cas, une infection par zona peut entraîner:

  • une pneumonie
  • des problèmes auditifs
  • la cécité (rendre aveugle)
  • une inflammation cérébrale (encéphalite) ou
  • le décès.

Pour environ 1 personne sur 5, une douleur sévère peut persister même longtemps après que l’éruption cutanée ne s’est dissipée. Cette douleur de longue durée est appelée névralgie post-herpétique (NPH).

La prévalence du zona est plus forte chez les personnes âgées de 50 ans et plus que chez les personnes plus jeunes, et le risque augmente avec l’âge. Elle est également plus fréquente chez les personnes dont le système immunitaire est affaibli en raison d’une maladie telle que le cancer, ou par des médicaments tels que les stéroïdes ou la chimiothérapie.

Au moins 1 million de personnes par an aux États-Unis contractent le zona.

Vaccin contre le zona (vivant)

Un vaccin vivant contre le zona a été approuvé par la FDA en 2006. Lors d’un essai clinique, le vaccin a permis de réduire de moitié le risque de zona chez les personnes de 60 ans et plus. Il peut réduire la probabilité de NSP et atténuer les douleurs chez certaines personnes qui continuent de contracter le zona après avoir été vaccinées.

Chez les personnes âgées de 60 ans et plus, une seule injection de vaccin vivant atténué contre le zona est préconisée.

Certaines personnes ne doivent pas recevoir ce vaccin

Informez la personne administrant le vaccin si vous:

  • Souffrez d’allergies graves, potentiellement mortelles. Il pourrait être conseillé à personne ayant déjà développé une réaction allergique potentiellement mortelle après une dose de vaccin vivant contre le zona, ou qui souffre d’une allergie grave à l’un de ses composants, de ne pas se faire vacciner. Si vous souhaitez obtenir des informations au sujet des composants du vaccin, adressez-vous à votre professionnel de santé.
  • Êtes enceinte ou pensez l’être. Les femmes enceintes doivent attendre la fin de leur grossesse pour se faire vacciner contre le zona. Les femmes doivent éviter de tomber enceintes pendant au moins 1 mois suivant l’injection du vaccin contre le zona.
  • Avez un système immunitaire affaibli en raison d’une maladie (comme le cancer ou le sida) ou de traitements médicaux (radiothérapie, immunothérapie, stéroïdes à forte dose ou chimiothérapie).
  • Ne vous sentez pas bien. Si vous avez une maladie qui n’est pas grave, comme un rhume, vous pouvez généralement être vacciné(e) le jour même. Si vous êtes modérément ou gravement malade, vous devez généralement attendre d’être guéri(e). Votre médecin peut vous conseiller.

Risques de réaction au vaccin

Tous les médicaments, y compris les vaccins, peuvent entraîner des réactions.

Après l’injection de vaccin vivant contre le zona, la personne pourrait éprouver:

  • Rougeur, douleur, gonflement ou démangeaisons au site d’injection
  • Maux de tête

Ces derniers sont généralement bénins et disparaissent spontanément.

Dans de rares cas, le vaccin vivant contre le zona peut causer des éruptions cutanées ou le zona.

Autres problèmes pouvant se produire après cette vaccination:

  • Il arrive que des personnes s’évanouissent après des interventions médicales, y compris la vaccination. Rester en position assise ou allongée pendant 15 minutes après la vaccination peut
    contribuer à éviter une perte de conscience et des blessures dues à une chute. Informez le personnel de santé si vous êtes pris(e) de vertiges ou si vous présentez des troubles de la vision ou un sifflement dans les oreilles.
  • Certaines personnes ressentent une douleur au niveau de l’épaule qui peut être plus sévère et durer plus longtemps que la douleur habituelle pouvant se produire après les injections. Cela se produit très rarement.
  • Tout médicament peut provoquer une réaction allergique grave. Ces réactions dues à un vaccin sont estimées à environ 1 réaction sur un million de doses, et se produiraient dans les quelques minutes à quelques heures suivant la vaccination.

Comme avec tout médicament, il existe un très faible risque que le vaccin cause des lésions graves, voire le décès.

Que faire en cas de réaction modérée ou grave?

Quels sont les symptômes à surveiller?

Surveillez tous les signes de nature inquiétante, par exemple:

  • les signes de réaction allergique grave
  • une très forte fièvre ou
  • un comportement inhabituel.

Une réaction allergique grave comprend des signes tels que:

  • urticaire
  • gonflement du visage et de la gorge
  • difficultés à respirer
  • accélération du rythme cardiaque
  • vertiges et
  • faiblesse.

Le cas échéant, ces réactions se manifestent habituellement quelques minutes à quelques heures après la vaccination.

Que faire?

Si vous pensez qu’il s’agit d’une réaction allergique grave ou d’une autre urgence qui ne peut pas attendre, appelez le service d’urgence local ou emmenez la personne à l’hôpital le plus proche.

Sinon, appelez votre médecin.

Sources

Adapté de Immunization Action Coalition, Déclaration d’information sur les vaccins