Vaccin contre l’Haemophilus influenzae de type b

Pourquoi se faire vacciner?

L’infection à Haemophilus influenzae de type b (Hib) est une maladie grave causée par une bactérie. Elle affecte généralement les enfants de moins de 5 ans. Elle peut également affecter les adultes présentant certaines affections médicales.

Votre enfant peut contracter la maladie à Hib au contact d’autres enfants ou d’adultes, qui sont porteurs de la bactérie sans le savoir. Les germes se transmettent d’une personne à une autre. Si les germes restent au niveau du nez ou de la gorge de l’enfant, il ne sera probablement pas malade. Mais parfois, les germes atteignent les poumons ou la circulation sanguine, et l’Hib peut alors causer des problèmes graves. C’est ce qu’on appelle une maladie à Hib invasive.

Avant la vaccination contre l’ Hib, la maladie à Hib était la première cause de méningite bactérienne chez l’enfant de moins de 5 ans aux États-Unis. La méningite est une infection des méninges et de la moelle épinière. Elle peut entraîner des dommages au cerveau et la surdité.

La maladie à Hib peut également entraîner les symptômes suivants:

  • pneumonie
  • gonflement sévère dans la gorge, rendant la respiration difficile
  • infections du sang, des articulations, des os et de la membrane cardiaque
  • décès

Avant la vaccination contre l’Hib, chaque année aux États-Unis, il y avait environ 20 000 enfants âgés de moins de 5 ans atteints de la maladie à Hib, et 3 à 6 % en mouraient.

La vaccination contre l’Hib peut prévenir la maladie à Hib. Depuis que la vaccination contre l’Hib a commencé, le nombre de cas de maladie à Hib invasive a diminué de plus de 99%. Beaucoup plus d’enfants contracteraient cette maladie si la vaccination était interrompue.

Vaccin Hib

Plusieurs marques différentes de vaccins Hib sont disponibles. Votre enfant recevra 3 ou 4 doses du vaccin, selon celui qui est utilisé.

Les doses de vaccin Hib sont habituellement recommandées aux âges suivants:

  • Première dose: à l’âge de 2 mois
  • Deuxième dose: à l’âge de 4 mois
  • Troisième dose: à l’âge de 6 mois (si nécessaire, selon la marque du vaccin)
  • Dernière dose / rappel : à un âge compris entre 12 et 15 mois

Le vaccin Hib peut être administré en même temps que d’autres vaccins.

Le vaccin Hib peut être administré dans un vaccin combiné. Les vaccins combinés sont fabriqués en associant deux types ou plus de vaccins en une seule injection, afin qu’une vaccination puisse protéger contre plus d’une seule maladie.

Les enfants de plus de 5 ans et les adultes n’ont généralement pas besoin de vaccin Hib. Il peut cependant être recommandé pour des enfants plus âgés ou des adultes présentant une asplénie ou atteints de drépanocytose, avant une ablation de la rate, ou après une greffe de moelle osseuse. Il peut également être recommandé pour des enfants et adolescents âgés de 5 à 18 ans infectés par le VIH. Adressez-vous à votre médecin pour plus d’informations.

Votre médecin ou la personne qui vous administrera le vaccin pourra vous donner de plus amples renseignements.

Certaines personnes ne doivent pas recevoir ce vaccin

Le vaccin Hib ne doit pas être administré à des nourrissons âgés de moins de 6 semaines.

Une personne ayant déjà développé une réaction allergique potentiellement mortelle après une des doses précédentes du vaccin Hib, OU présentant une allergie grave à l’un de ses composants, ne devrait pas recevoir le vaccin Hib.

Informez la personne administrant le vaccin de la présence de toute allergie grave.

Les personnes légèrement malades peuvent recevoir le vaccin Hib. Les personnes modérément ou gravement malades doivent généralement attendre d’être rétablies. Si la personne recevant le vaccin ne se sent pas bien le jour où l’injection est prévue, parlez-en au professionnel de santé.

Risques de réaction au vaccin

Tous les médicaments, y compris les vaccins, sont associés à un risque d’effets secondaires. Ceux-ci sont généralement légers et disparaissent spontanément. Des réactions graves sont également possibles, mais elles sont rares.

La plupart des personnes qui reçoivent le vaccin Hib ne rencontrent aucun problème.

Problèmes bénins après la vaccination contre l’Hib:

  • rougeur, sensation de chaleur ou gonflement au site d’injection
  • fièvre

Ces problèmes sont peu fréquents. S’ils surviennent, ils se manifestent généralement peu après l’injection et durent 2 ou 3 jours.

Problèmes pouvant se produire après toute vaccination:

Tout médicament peut provoquer une réaction allergique grave. Ces réactions dues au vaccin sont très rares, estimées à moins d’une dose sur un million, et se produiraient dans les quelques minutes à quelques heures suivant la vaccination.

Comme avec tous les médicaments, il existe un très faible risque que le vaccin cause des lésions graves, voire le décès. Les enfants plus âgés, les adolescents et les adultes peuvent
également présenter ces problèmes après toute vaccination:

  • Certaines personnes peuvent s’évanouir après une intervention médicale, y compris une vaccination. La position assise ou allongée pendant environ 15 minutes après la vaccination peut aider à prévenir les évanouissements et des blessures dues à une chute. Informez votre médecin si vous êtes pris de vertiges ou si vous présentez des troubles de la vision ou un sifflement dans les oreilles.
  • Certaines personnes éprouvent une douleur intense au niveau de l’épaule et ont des difficultés à bouger le bras où l’injection a été administrée. Cela se produit très rarement.

L’innocuité des vaccins fait toujours l’objet d’un suivi.

Que faire en cas de réaction modérée ou grave?

Quels sont les symptômes à surveiller?

Tout symptôme inhabituel tel qu’une grave réaction allergique ou une forte fièvre. En cas de réaction allergique grave, celle-ci se produira dans les quelques minutes ou les quelques heures suivant l’injection.

Les signes d’une réaction allergique grave peuvent inclure:

  • difficultés respiratoires
  • faiblesse
  • enrouement
  • respiration sifflante
  • accélération du rythme cardiaque
  • urticaire
  • vertiges
  • pâleur
  • gonflement au niveau de la gorge.

Que faire?

Si vous pensez qu’il s’agit d’une réaction allergique grave ou d’une autre urgence qui ne peut pas attendre, appelez le service d’urgence local ou emmenez la personne à l’hôpital le plus proche.

Sinon, appelez votre médecin.

Sources

Adapté de Immunization Action Coalition, Déclaration d’information sur les vaccins